Le bruit des volets roulants

C’est une gêne que peuvent rencontrer certains utilisateurs et leurs voisins, ou que redoutent ceux qui ont envie de faire poser des volets roulants : le bruit. La plupart des constructeurs ont été confrontés au problème du bruit qu’il soit dû aux claquement des lames, aux grincements de l’enroulement voire à la motorisation elle-même. Quel que soit le bruit qu’émet un volet roulant manuel ou électrique, il existe des astuces et des solutions pour en venir à bout et mettre fin aux nuisances sonores des volets roulants.

 

Le choix du volet roulant

Le matériau qui constitue le volet roulant peut constituer une source de bruit mais sa conception doit en limiter le niveau sonore. On a vu ou plutôt entendu des volets roulants en PVC plus bruyants que des rideaux métalliques en raison d’une négligence ou d’un oubli dans la fabrication. Certaines marques ont été souvent mises en cause et ont dû revoir leurs produits suite aux mauvaises notations des utilisateurs que l’on trouve facilement sur Internet.

Avant d’acheter un volet roulant, il est préférable d’aller consulter les sites et forums pour obtenir un retour d’expérience des utilisateurs sur la marque de volets roulants convoitée.

 

A savoir : Alors que le niveau d’émission sonore d’un pneumatique d’automobile doit être mentionné sur son étiquette, aucune notion de bruit émis n’existe encore pour le volet roulant. 

 

La pose des volets roulants

Une mauvaise pose ou une pose un peu négligée peut être une source de bruits à venir dans le maniement des volets roulants.

Lorsqu’on pose soi-même des volets roulants, il faut s’assurer de la parfaite horizontalité du caisson et de l’alignement des différents éléments (coulisses, lames, caisson). Le scellement doit être parfaitement effectué afin d’éviter tout mouvement intempestif des éléments et l’étanchéité sera soignée afin de limiter l’effet de caisse de résonance d’un espace inopportun.

 

Lorsque le volet roulant sera posé par un professionnel, il est bon de lui demander à visiter un de ses anciens chantiers et de rencontrer les utilisateurs. Un refus ou une réticence de voir ses réalisations peut être un défaut de confiance du professionnel dans la qualité de la pose et la satisfaction de sa clientèle.

Une fois la pose effectuée, le volet roulant doit être extrêmement silencieux et notamment sans claquement ni grincement lors de descentes et remontées successives.

 

La solution au bruit

Un volet roulant qui devient bruyant à l’usage est un aléa courant surtout sur des sites fortement exposés au vent.

Bien souvent il s’agit d’un défaut d’entretien car la poussière solidifiée peut venir gêner l’enroulement des lames et/ou encrasser les brosses des joints et coulisses (lorsque le volet roulant en dispose). Un bon nettoyage des coulisses et des lames vient à bout de pas mal de bruits parasites.

Lorsque les brosses sont usées à cause des mouvements dus au vent, ou manquantes comme sur certains anciens volets roulants bas de gamme, il existe des kits de remplacement et des patchs d’insonorisation. Le kit et le patch sont à choisir selon la marque et la référence du volet roulant et se composent généralement de joints-brosses avec ou sans porte-joint.

 

A savoir : La pose d’un patch anti-bruit ou la réfection des joints-brosses avec un kit ne doivent se faire qu’après contrôle du bon réglage du volet roulant et notamment vérification du verrou anti-soulèvement.

email