Motoriser un volet roulant manuel

La motorisation d’un volet roulant manuel est possible à moindre coût avec une pose facile même en cas de volet ancien existant. Plutôt que de remplacer un volet roulant qui fonctionne mais dont on est lassé de manœuvrer la manivelle ou la sangle, adjoindre sur son système un moteur voire un automatisme de commande est un surcroît de confort dont on aurait tort de se priver. Comment choisir et poser une motorisation d’un volet à sangle ou à manivelle.

Les différents moteurs de volets roulants

Bien sûr, la plupart des installateurs proposent de remplacer un volet roulant manuel par un volet roulant électrique. D’accord, on profite ainsi de fermetures modernes et neuves dans des matériaux modernes aux coloris variés mais aussi d’un matériel neuf et garanti pendant une ou plusieurs années. Il n’empêche que remplacer tous les volets roulants d’une maison par des neufs à un coût en matériel auquel il faut ajouter un tarif de pose puis d’éventuelles finitions pour dissimuler les fils de la motorisation et, tant qu’à faire de la centralisation (une seule centrale pour piloter tous les volets).

Si l’arrivée sur le marché puis la démocratisation du prix des systèmes de motorisation sans fil (pilotage radio) a permis de limiter les raccordements, il n’empêche que le coût peut être un frein à l’achat.

La motorisation d’un système de commande à sangle ou à manivelle reste la façon la plus abordable d’accéder à la commande électrique des volets roulants sans avoir à remplacer quelque élément que ce soit. Poser un moteur électrique sur un système à manivelle ou à sangle est à la portée de tous et ne requiert pas de travaux importants. Quand, en plus, ces moteurs rapportés peuvent être télécommandés et même programmables, on accède à la domotique pas chère.

Les systèmes de motorisation rapportée

En fait ce type de motorisation ne consiste qu’en la pose sur la tige de manivelle ou sur la sangle d’un moteur électrique qui enroulera ou déroulera le mécanisme à la demande. Plutôt que d’effectuer la manœuvre à la main, il suffit d’appuyer sur un bouton ou sur une télécommande pour que le volet monte, descende et soit ajusté au degré d’intimité choisi.

La pose se résume à la fixation au mur (4 vis) d’un boîtier de taille réduite sur lequel on viendra fixer la tige de la crémaillère ou la sangle du volet. A la manière d’une motorisation de portail coulissant, la plupart des motorisations de volets roulants sont capables ‘d’apprendre’ où se situent les points extrêmes d’ouverture et de fermeture du volet afin de ne jamais les dépasser ni faire forcer les lames ce qui augmente la durée de vie du volet roulant.

Des performances étonnantes

Limitation du couple pour limiter les efforts, descente et montée régulières et rapides, protection contre le blocage mais aussi verrouillage anti-soulèvement font partie des caractéristiques de la plupart des produits proposés. D’autres plus évolués encore proposent une télécommande par moteur, une télécommande centralisée voire une centrale de programmation capable d’ouvrir et de fermer les volets roulants à des heures choisies à l’avance.

Si l’alimentation solaire des motorisations rapportées est encore en cours de développement, elle ne saurait tarder car la plupart des moteurs pour manivelle et sangle ne consomment que peu d’énergie (une centaine de Watts seulement) ce qui déjà facilite leur installation partout là où une simple lampe peut être branchée.

email